Votre style de vie tient-il compte de vos priorités?

S'adapter à la vie universitaire sans se perdre de vue peut constituer un défi de taille. La vie d'étudiant comporte de nombreux changements tels que : quitter le milieu familial, avoir à créer un nouveau réseau d'amis, faire face à des normes scolaires plus exigeantes, etc. Ces changements nécessitent différentes adaptations et peuvent engendrer un certain stress.

Dans le tourbillon du début de session, plusieurs étudiants se font piéger dans un style de vie qui est parfois bien loin de ce qu'ils désirent vraiment. Pour respecter un rythme de vie convenable et être en accord avec ses priorités, il faut d'abord se connaître. Voici un exercice qui permet de faire le point et de reprendre contact ses propres valeurs.

  1. Dans un premier temps, il s'agit de classer selon vos priorités les cinq secteurs suivants :

      ________ personnel (santé, détente, repas, loisirs, activité physique, etc.)
      ________ familial (relations avec les parents, frères et sœurs et / ou conjoint et enfants)
      ________ social (relations avec les amis, activités sociales, sports d'équipe)
      ________ professionnel (les études)
      ________ matériel (travail rémunéré non relié au domaine d'études, tâches ménagères, achats, préparation des repas, etc.)
  2. Deuxièmement, vous devez attribuer un pourcentage à chacun des secteurs selon l'importance que vous lui accordez. La somme des cinq pourcentages doit totaliser 100%. Insérez les chiffres à l'intérieur du cercle.

                            Voici un exemple :

     

  3. Finalement, remémorez-vous vos activités des dernières semaines et notez combien de temps vous avez réellement consacré à chacun des secteurs. Redistribuez les pourcentages dans le nouveau cercle.
 

Interprétation des résultats

Comparez les données des deux cercles et questionnez-vous sur vos résultats. Est-ce que le temps réel consacré à un secteur (étape 3) correspond à votre idéal (étape 2)? Y-a-t-il des chiffres qui vous étonnent? Prenez-vous conscience de certains déséquilibres? Plus les données des deux cercles se ressemblent, plus vous êtes en accord avec vos propres valeurs et priorités dans la vie. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, ni de distribution idéale. Tout est une question de cohérence entre ce que vous faites et ce qui est prioritaire pour vous. Plus ces deux facettes se ressemblent, plus vous éprouvez de satisfaction.

*D'ici un mois, arrêtez-vous encore une fois et évaluez combien de temps vous avez consacré à chaque secteur durant la semaine précédente. Cet exercice pourra vous servir à l'occasion pour refaire le point.

 


Test - version imprimable (pdf)

Tous droits réservés : toute reproduction, partielle ou totale, n'est possible qu'avec la permission écrite du Service d'orientation et de consultation psychologique de l'Université de Montréal (1998).